,

Policyd et Zimbra, les quotas smtp #2

L’objet du présent article va être la compréhension et la mise en place de quotas à l’émission et à la réception. Pour cela il faut déjà comprendre la relation entre différentes sections de l’interface.

Policies, derrière ce nom barbare se cache la gestion des personnes, serveurs, domaines, des adresses ip concernés par le filtrage … bref ce sont des groupes d’utilisateurs. On y trouve 2 sections :
* Main => permet de gérer les priorités des différentes politiques et qui elles concernent (chaque politique peut avoir une cible différente)
* Groups => tout simplement un groupe d’utilisateur. Cela peut se résumer par un domaine (@mondomaine.tld), une adresse mail, une adresse ip, un subnet ip et c’est lui qui sera sélectionné comme cible dans la partie Main.

Quotas, c’est là que cela devient intéressant. Le quota permet de choisir la ‘cible’ (qui sera concerné par la future limitation), la durée pendant laquelle doivent être effectuée les actions menant au blocage et l’action à mener (reject, drop, etc … ).
Ensuite, à ce quota on attribue une limitation qui caractérise soit par un nombre de mails, soit par la taille des mails. Cette barrière doit être atteinte pendant la période choisit à l’étape précédente pour mener au blocage

Attention, dans quasiment toutes les sections évoquées, il y a une variable ‘Disabled’ .. veillez à ce qu’elle soit à ‘no’ pour que tout soit pris en compte.

[un long moment après]
La différence se fait principalement au niveau du tracking. Autant pour limiter les envois on va tracker l’expéditeur, pour limiter la réception, on va tracker … le destinataire 🙂
Du coup, dans le champs Track, on va choisir une cible type « Recipient:**** ». Le reste est identique à la limitation d’envoi.

Note spéciale : on peut choisir dans le champs Track du quota une politique. Je n’ai pas encore testé ce choix et ne m’aventurerais pas sur son emploi (encore)